Christophe Devillers, chef de file du PDF (Parti De la France, constitué à partir des exclus du FN car trop extrémistes) en Franche-Comté est tête de liste pour les municipales à Ronchamp  en Haute-Saône (voir ici).

Ce n’est pas une surprise. Il avait avoué depuis longtemps ses ambitions de monter une liste PDF pour les élections municipales. Malheureusement pour lui, Ronchamp étant une ville de taille modeste (3000 habitants), l’extrémiste nationaliste pourfendeur de musulman se fait rare. Et il doit composer avec des colistiers dans un regroupement qu’il présente comme « apolitique » (voir ici).

« Apolitique », mais qui peut croire en cette absurdité ?

Christophe Devillers n’est pas un inconnu, et ses colistiers ne peuvent ignorer ses positions politiques, y compris celles concernant le parti de Marine Le Pen qu’il exècre autant que les partis de gauche. Et accepter de faire campagne à ses cotés, équivaut à les accepter.

Ce n’est pas la première fois que Christophe Devillers se présente à la tête d’une liste électorale. Il avait créé en 2010 pour les régionales « La ligue comtoise, non aux minarets ! » (et ceci dans la foulée de la votation qui avait eu lieu peu de temps avant en Suisse concernant l’autorisation de construction de minarets).

Ligue comtoise

Dans ce cas il n’avait eu aucun mal à recruter la fine fleur de l’extrême droite Comtoise: des ex-frontistes, des militants du MNR, du NPD, du Front Comtois (voir ici).

Par la suite certaines de ces personnes rejoindront d’autres mouvements tel Bastien Morland (Front Comtois), qui sera un des bras droit d’Alexandre Gabriac dans son groupuscule néo-nazi « Les Jeunesses Nationalistes ». D’autres membres du Front Comtois se rapprocheront de 3ème Voie, de Terre et Peuple, ou des Werwolf Séquania.

Bref des pétainistes, des négationnistes, des antisémites, des racistes, des xénophobes, des homophobes, des islamophobes, des fascistes, des nazillons…

Christophe Devillers a d’ailleurs longtemps pouponné le Front Comtois, tout comme le PDF a toujours apporté son soutien aux groupuscules fascistes (3eme Voie, Jeunesses Nationalistes).

Ci-dessous Thomas Joly du PDF avec Gabriac (Jeunesses Nationalistes) et Benedetti ( Œuvre Française) devant le chantier de la future mosquée de Vénissieux.

Venissieux

Ce sont les militants Front Comtois qui collaient pour le PDF, le PDF n’ayant pas assez de membre en Franche-Comté.

affiche PDF FC

Même si l’inverse peut également arriver :

capture autoc FC

A noter que c’est pour cette affiche que le leader du Front Comtois a été reconnu coupable de « provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique » en décembre 2012 (voir ici).

Si le Front Comtois a disparu, Christophe Devillers continue à garder des contacts avec d’autres groupuscules extrémistes:

Excellent réveillon à tous, que cette... - Alexandre GabriacExcellent réveillon à tous, que cette... - Alexandre Gabriac

(voir ici)

On remarquera l’orthographe de « Kamarade », certainement pour donner un petit accent germanique (!?).

Ach! On imagine facilement le salut en retour de Gabriac, avec le même accent.

gabriac SH

Mais pour les élections municipales, Christophe Devillers n’a pu réunir une facho-dream-team. Il n’a pu compter que sur la présence de l’ex et dernière présidente du Front-Comtois qui réside à Ronchamp depuis quelques années avec son compagnon et ex-président lui aussi du Front-comtois.

Photo du Front comtois avec d’autre nazis locaux (essayez de faire une liste électorale avec ça!)

FC SOSTP

Ci dessous Laura Jacquot et Gaétan Perret avec leur troupe : les skinheads néo-nazis du Front comtois, lors du C9M 2012 (manifestation fasciste organisée à Paris par serge Ayoub – voir ici)

FC C9M

Également lors d’un C9M, la présence de Christophe Devillers derrière Thomas Joly du Parti De la France (pdf), sous la bannière « comité de résistance nationale » (entendez « comité de résistance nationale face à la vague de musulmans qui vont nous submerger »).

DEV C9M

Le programme ?

Qu’importe le programme, ce ne sont que promesses politiciennes.

Christophe Devillers l’avoue lui même à propos des buts à atteindre pour le PDF: « A défaut de gagner les élections à Ronchamp dans le cadre d’une liste non politisée, le premier d’entre eux sera de parvenir à entrer dans le plus grand nombre de conseils municipaux possibles afin d’engager utilement le nécessaire travail d’implantation locale …  » (voir ici)

Les Habitants de Ronchamp sont donc prévenus, leur ville servira (ou non) de tremplin pour la politique xénophobe et d’exclusion dictée par la droite nationaliste la plus puante et de ses amis aux cranes rasés et bras tendus.