Fafwatch Franche-Comté va pour une fois se permettre de déborder un peu de son périmètre régional d’action pour jeter un œil du côté de l’Ain et plus précisément du côté du petit village de Simandre-sur-Suran.

Du 21 au 24 juillet 2016, se déroulera pour la 2ème année consécutive le « festival viking » Ragnard Rock Festival.

Le folklore viking est très à la mode depuis longtemps dans la scène métal et cela bien avant le série télévisée « Vikings », donc rien de surprenant à ce qu’un festival de métal reprenne le thème.

Ce qui choque c’est surtout sa programmation très « éclectique », puisqu’on y trouve des groupes apolitiques (comme l’est en général le mouvement métal) et des groupes fascistes et néo-nazis.

Il est plutôt rare que les deux styles soient associés, soit parce que les organisateurs ne souhaitent pas mêler la politique à la musique, soit parce que l’organisation d’un concert néo-nazi se fait dans une certaine discrétion afin d’éviter une interdiction venant des pouvoirs publics (et oui, n’oublions pas que la propagande néo-nazi est interdite).

Concernant le Ragnard Rock festival, les organisateurs et organisatrice ont décidé volontairement de dissimuler les groupes « politiques » au milieu d’autres groupes et de ne surtout pas les mettre en tête d’affiche.

Avant tout, une petite introduction sur certains terme tel que le NSBM, le National Socialisme Black Metal, ou tel que Folkish paraît nécessaire …

NSBM1

NSBM, Folkish :

Le NSBM est un sous-groupe politisé de la scène Métal. Les groupes qui peuvent en faire partie pourront se revendiquer pagan, folk, dark, black ou death, ce qui les relie est un attrait réel pour les régimes autoritaires, identitaires, xénophobes et racistes (nazis, fascistes, ultra-nationalistes…). Il ne s’agit pas uniquement d’une posture « rebelle » ou « provocatrice » (caractéristique à toute la scène rock, mais particulièrement développée dans le Black Metal), il s’agit de réelles convictions. Les noms et les logos des groupes sont explicites (croix gammées, ou soleil noir SS, etc)

Ces convictions peuvent se traduire de façon directe dans les thèmes et les paroles de chansons qui seront ouvertement antisémites, racistes, vantant le 3eme Reich…ou dans les insignes et les logos exhibés issus de la « culture » SS. Pour beaucoup le NSBM se cantonne à cela, mais rien n’est simple quand on parle d’engagements personnels.

Tous les groupes métal racistes ne donnent pas dans ce type de haine directe. Beaucoup, plongent dans un folklore identitaire mélangeant instruments traditionnels et sonorités Black Metal. Rien de bien méchant à première écoute, plutot mélodique, sauf qu’ils appartiennent à des labels qui ont une posture « philosophique » ouvertement identitaire et excluante. Ils appartiennent principalement à la mouvance Folkish, sachant que la mouvance Folkisch est largement inspirée du Volkish et du national-socialisme allemand et que l’on peut dire que le Folkish est une face métapolitique du NSBM.

Si pour beaucoup rien ne transpire dans les chansons, a contrario les discours, les propos, les engagements politiques tenus en dehors du studio d’enregistrement ou de la scène sont beaucoup plus explicites et participent également à la notoriété des groupes auprès d’un public de plus en plus tourné vers les idéologies d’extrême-droite comme c’est le cas en Europe de l’Est actuellement.

Certains groupes se retrouvent au sein du Pagan Front, groupe métapolitique usant de la musique pour véhiculer des idées identitaires, racistes et xénophobes. Mais ce n’est pas le cas de tous.

Selon les pays et les rebondissements politiques dans ces derniers, de nombreux groupes de metal sortent de leur posture apolitique pour apporter leur soutien aux partis ultra-nationalistes, néo-fascistes, néo-nazis. D’autres ayant depuis longtemps affiché leur idéologie puante passent pour les parrains du mouvement.

Bref l’implication des groupes à l’extrème droite est variée, et si on ne peut tout mettre dans le même tiroir, le Ragnard Rock Festival collectionne une belle brochette d’hypocrites, jurant en avoir fini avec « les conneries ou les erreurs de jeunesse », mais toujours présents pour soutenir les partis néo-nazis qui pullulent en Europe de l’Est.

Pour en savoir plus sur le NSBM : https://fr.wikipedia.org/wiki/National_socialist_black_metal

Mais reprenons…

En juillet prochain aura lieu le second Ragnard Rock, revenons d’abord sur la première édition.

1- Le ragnard rock première édition :

1-1 Nokturnal Mortum

Il s’agit du groupe qui a fait polémique l ‘année passée.

Dans les groupes à l’affiche pour cette première édition, il aura fallu longtemps pour que l’on distincte le groupe Ukrainien. En effet l’affiche ne fait apparaitre que les logos des groupes en tête d’affiches comme le veut la tradition dans l’univers du métal, …et Nokturnal Mortum a modifié son logo. Donc pas reconnaissable au premier coup d’oeil. Ensuite certains (également la presse) s’en sont émus mais un peu tard, hélas, acceptant les explications fumeuses des organisateurs.

Nokturnal mortum logo1

Ancienne calligraphie NSBM du groupe

Nokturnal mortum logo2

Nouvelle calligraphie

Nokturnal Mortum est un groupe ukrainien lié à la scène NSBM (National Socialist Black Metal )

Il y a quelques années, ce groupe assumait sans vergogne son appartenance à la scène NSBM du Pagan Front (principal label NSBM)

Concert nm

Concert de Nokturnal Mortum : beaucoup de bras tendus

Mais à la veille du Ragnard Rock festival 1ere édition, les responsables du festival ont voulu nous faire croire que Nokturnal Mortum avait tourné la page…

« Nokturnal Mortum a un passé obscur, reconnaît le directeur du Ragnard Rock Fest. Mais ils l’ont réglé il y a une dizaine d’années. C’est une grosse connerie de jeunesse. Ils s’en sont excusés et ont rayé toute référence au nazisme. » (article du progrès : faut-il-bruler-nokturnal-mortum ).

Et depuis Nokturnal Mortum se serait tourné vers la mythologie et le folklore ukrainien dont les thèmes occupent désormais la quasi-totalité des nouvelles compositions…

Mais l’Ukraine a elle aussi subit un bouleversement politique, et certains ukrainiens se sont eux-aussi tournés vers la mythologie et le folklore national. Et quand on parle de folklore et de mythologie, il faut comprendre repli identitaire et toute la merde culturelle qui tourne autour.

Depuis les évènements du Maidan en hiver 2013-2104, Nokturnal Mortum a apporté et continu a apporté son soutien à un frange bien spécifique de la scène politique et militaire ukrainienne.

Affiche pour un concert organisé par Pravyï sektor le Secteur Droit (parti d’extrême droite ultranationaliste, et néo-nazi) :

NM-concert SD

Toujours en 2014, concert de soutien pour le bataillon Azov constitué de miliciens néo-nazis ukrainiens.

NM-concert Azov

Pour rappel voici quelques photos du bataillon Azov.

Azov1

Salut hitlérien, portait du führer, croix gammée…

Cerise sur le gâteau, pour leur soutien au bataillon Azov, Nokturnal Mortum a reçu une jolie plaque commémorative en guise de remerciement signé Dmytro Yarosh leader de secteur Droit et grand admirateur du nationaliste ukrainien Stepan Bandera qui collabora activement avec le Troisième Reich dans sa lutte contre l’URSS.

NM-azov

On trouve également lors de ces concerts de soutien la marque de vêtements sportifs SVA-STONE en tant que sponsor ou comme organisateur de l’évènement.

Svastone concert Concert azov SvaStone

Voici quelques photos de t-shirt qui en disent long sur « l’esprit » Sva-Stone.

Sva Stone 1 Sva Stone 2 Sva Stone 3

1-2 Les organisateurs

L’organisation est une affaire de famille puisque Andrea Gianelli et son père Franco sont respectivement président de l’association de la Compagnie d’Edoras (qui organise le festival) pour le premier et directeur du comité d’organisation pour le second. S’ajoute à eux Magali Gregaut, responsable logistique.

Gianelli

La famille Gianelli

La famille Gianelli est également gérante de la Taverne du Poney Fringant (une référence à Tolkien certainement) à Pont-de-Vaux dans l’Ain. Un bar avec une déco médiévale et dont l’une des rares affiches que l’on trouve sur le net possède déjà une connotation politique (pour ceux qui savent ce qu’est un soleil noir SS).

poneyfringant

Sur l’extrait suivant de la page facebook de Andrea Gianelli, on remarque des interets pour certains groupuscules néo-nazis comme Bataillon 732 (islamophobe et néo-nazi) Terre & Peuple (néo-nazi)…

groupes FB Giannelli

Mais également une page FB Ordensburg, qui ne fait pas référence aux forteresses des croisés germaniques mais aux écoles de formations des leaders nazis sous le 3ème reich.

On remarque aussi de nombreuses pages sur l’Odinisme.

Toujours sur son facebook, les liens vers des groupes NSBM sont trop nombreux pour que nous nous « amusions » à tous les mettre dans l ‘article, il y a une liste de groupe NSBM sud-américain impressionnante.

Sur la page facebook du Ragnard-Rock peu de références politiques (sinon les commentaires), si ce n’est pour l’équinoxe de printemps :

Equinoxe

« Symboles païns et inscriptions runiques » est une page facebook proche des idéologies de Terre & Peuple (voir ici) : raciste, antisémite, ethnocentriste, prônant la défense de la race blanche européene et le repli identitaire, foisonnant d’idéologie Folkish datant du 3ème reich.

1-3 L’artisanat néo-nazi : Terre Celtique

Lors du festival et en marges des concerts, on trouve un village viking avec des simulations de combats ainsi qu’un marché d’artisans présentant à la vente des artefacts issus des mythologies scandinaves créés par des passionnés. On y trouve également un stand tenu par la boutique néo-nazie Terre-Celtique de Grenoble (voir ici).

terreceltique3

Les boneheads de Terre-Celtique devant leur boutique

terreceltique4

posant avec le chanteur de Nokturnal mortum, lors du festival de 2015

Sur ce stand, le quidam (un peu averti) pourra acquérir :

terreceltique1 terreceltique2

1/ un écusson avec l’insigne de la 6e division SS de Montagne Nord

2/ des t-shirt avec un soleil noir de la SS

3/ un écusson avec l’insigne de la 34e division SS de grenadiers volontaires Landstorm Nederland

4/ des T-shirt du groupe Burzum (qui n’est pas un groupe politique), mais dont le leader Varg Vikernes n’a jamais caché ses penchants pour le national-socialisme.

5/ croix celtique

6/ un écusson de la 33e Waffen-Grenadier-Division de la SS Charlemagne

…et à tout ceci s’ajoute un ensemble d’objets associés au folklore nazi du 3eme Reich dont seul l’initié pourra en connaître l’intérêt.

1-4 le camping

Comme dans tout bon festival qui se respecte, une zone de camping est mise à disposition des festivaliers, et pour le coup l’ambiance est assurée…

Le témoignage qui suit est l’intégralité d’un commentaire posté sur « la voix de l’Ain » suite à l’article : « 1er ragnard rock fest de Simandre, 12000 festivaliers présents ».

Il se passe de commentaire:

Témoignage d’un festivalier outré : camper au milieu des néo-nazis

Le Ragnar rock fest à Simandre-sur-Suran avait si bien commencé pour moi et mes deux amis : une ambiance viking immersive, une rivière bordée de nénuphars où se rafraîchir et la découverte de nombreux groupes excellents, nous ne connaissions que Wardruna, la tête d’affiche. Nous nous fichions des problèmes d’organisation qui ont ponctué tout le festival. Impossible d’obtenir une programmation avec l’horaire de passage des groupes : peu importe, on ne les connaît pas. Un générateur qui tombe en rade à cause de la chaleur empêchant les concerts sur la scène principale : tant mieux cela fait une pause entre chaque groupe se succédant sur la scène restante. Nous prenions tout avec bonne humeur. Il y avait une fontaine à eau qui fonctionnait, c’était suffisant. Même les menaces de suspension du festival en raison de fortes bourrasques le vendredi et de grêle le samedi ne nous faisaient pas peur tant la météo était éloignée de ces annonces pessimistes, à peine avons-nous essuyé une petite averse suivant l’orage le vendredi et samedi soir bien après les derniers concerts.

La joie de se trouver à ce festival, elle s’est soudainement envolée dans la nuit du samedi à dimanche. Rentrés de bonne heure au camping, déçus par Nebura Bengen (un groupe qui chante en ancien roumain ça promettait), nous avons découvert la véritable nature de nos voisins de tente, qui jusqu’à présent nous semblaient sympathiques. Tranquillement installés, écoutant la fin du concert de Nebura Bengen, nous commençons à entendre des propos racistes sur les arabes auxquels succèdent des blagues antisémites comparant Auschwitz à un hôtel où il fait bon vivre jouissant de douches gratuites et la chanson de Dieudonné Shoahnanas . Le pompon est atteint quand l’on entend « On entend plus chanter Clément Méric. On entend plus chanter Clément Méric. ». Cette phrase entonnée en chœur nous touche d’autant plus que nous avons fait nos études à Brest et connaissons des proches de Clément Méric. L’un de mes amis fuit, ulcéré. Cela continue un moment. Je prie nos nazillons de voisins de la fermer. Un peu de répit. D’autres membres du groupes rejoignent l’odieuse compagnie. Tout y passe : « Maréchal nous voilà », « Jeanne sauve nous », « Mais où ils sont, mais où ils sont les antifas, lalalala » et surtout Clément Méric, leur cible principale. Cela dure des heures sans la moindre réaction dans le camping ; seul au loin, un discret « Alerta, alerta, antifachista ». Apothéose de l’ignominie : l’affirmation de vouloir casser du pédé et de l’antifasciste. Je bondis de ma tente pour les incendier. Nous fuyons alors cette piteuse compagnie, et nous réfugions dans notre voiture loin du fascisme.

Chemin faisant, un festivalier ayant besoin d’une lampe pour aller jusqu’au parking nous rejoint. Quand nous lui racontons ce que nous avons entendu, il se montre surpris de notre réaction. Étant donné la programmation (en particulier le groupe Nokturnal Mortum) il fallait s’attendre à tomber sur des fachos. Il nous explique l’appartenance de certains groupes à la mouvance NSBM, dont nous n’avions jamais entendu parler. Le lendemain, écœurés, nous quittons le festival malgré notre pass 3 jours. Nous savons que ces quelques néo-nazis n’étaient pas représentatifs des festivaliers du Ragnar rock fest même si l’absence totale de réaction au sein du camping est préoccupante, les slogans et chansons néo-nazies n’étaient pas discrètes.

J’accuse cependant l’organisation du festival soit d’être incompétente en ne se renseignant pas sur les groupes qu’elle engage (alors qu’un simple clic sur la page wikipedia nous annonce la couleur), soit inconsciente en invitant volontairement un groupe facho qui entraînera nécessairement la présence de festivaliers néo-nazis.

Je ne cherche aucunement à nuire à l’image du festival mais je souhaite seulement que ce qu’il s’est passé se sache et que ce genre d’accidents ne se reproduisent pas si ce festival donne lieu à de nouvelles éditions. »

2 En route vers la deuxième édition

2-1 L’annonce des groupes sur facebook

Depuis septembre 2015, le nom des groupes qui seront présents en juillet 2016 sont dévoilés semaines après semaines.

Les commentaires sur la page facebook vont bon train, mais certains sont rapidement supprimés. Soit parce qu’ils dénoncent l’appartenance politique de certains groupes, soit parce qu’ils s’en félicitent… et cela peut même devenir cocasse.

Pour exemple, les commentaires suivant l’annonce du concert de Kroda (groupe ukrainien). Cela vire presque au règlement de compte pour savoir qui est plus NS (national-socialiste), qui connait le mieux le BH (Blood & Honour : groupuscule nazi présent en France).

Photos du journal - Ragnard ROCK Festival | Facebook

Cliquez sur l’image pour avoir l’ensemble des commentaires

 

Évidement la plupart des commentaires ont depuis été purgés.

Pour accentuer le suspens de la divulgation des groupes, les organisateurs du festival ont eu l’idée de faire des « teasers » sur facebook avec des indices sur fond ou non d’un drapeau national correspondant à la nationalité du groupe. Ainsi pour le teaser du groupe français Azziard, nos amis facho-métalleux s’emballent et se trompent en espèrant la venue de deux groupes fascistes made-in-france : Peste Noire et Baise ma Hache.

PesteNoire-intro

Cliquez sur l’image pour avoir l’ensemble des commentaires

 

Ci dessous « Famine » le chanteur de Peste Noire tendant le bras avec ses copains helvêtes de la section suisse de Misanthropic Division.

pesteNoire Azov

2-2 La réaction des métalleux sur les réseaux et forums.

Voici ce que l’on a trouvé sur un forum de métal concernant le Ragnard Rock Festival.

http://www.vs-webzine.com/InfoVS-GRAVELAND+(Pagan+Black+Metal+++Pologne)+donnera+son+tout+premier+co-83922.html

C’est un peu long à lire, mais cela démontre bien que les amateurs de métal connaissent les groupes NSBM qui seront présents aux festivals.

forum-intro

Cliquez sur l’image pour avoir l’ensemble de la discussion

 

Beaucoup de commentaires font plaisirs à lire, on se rend compte de la volonté de certains à ne pas laisser la scène métal aux fascistes, que le black métal ne vire pas au brun.

Pour résumer voici ce qu’écrit un participant au forum :

« (…) Et puis cette année, affiche plutôt alléchante, jusqu’à Graveland… groupe ouvertement facho (sans être spécialisée, même Wikipedia l’indique…).

Je ne pense pas soutenir un festival qui accueille ce genre de groupe à l’idéologie d’extrême droite affirmée. Cela signifierait renoncer à mes idées, mes convictions…
Tant pis pour Grai, Tengger Cavalry, The moon and the night spirit…

La cerise sur le gâteau amer étant que le simple fait de demander des explications sur leurs choix aux orgas se traduit par un bannissement de leur FB…
Un peu fermé le monde du Ragnar Rock Fest !! « 

Les organisateurs savent donc très bien qui ils invitent et censurent toutes contestations.

3 les groupes fachos invités

3-1 Nokturnal Mortum

Rebelote, ils seront de nouveaux présents cette année. Le premier jour en invité d’honneur. A noter que sur l’ensemble des groupes qui ont participés au premier festival, seul Nokturnal Mortum a bénéficié d’une interview filmée. Ce sont un peu comme les parrains du festival, ce qui démontre que ce groupe semble sympathique aux gentils organisateurs.

Ce sont même eux qui ont réalisé le graphisme des T-Shirt « Légion of Oden – Ukraina », vraiment trop sympa.

T-Shirt

C’est à se questionner à savoir leur degré d’implication dans le reste du festival : mise en relation avec d’autres groupes comme Graveland ou Kroda, ou avec d’autres invités au village ukrainien ?

3-2 Kroda

Second groupe ukrainien. Avant Kroda, son chanteur Eisenslav a fait partie de deux autres groupes NSBM : Лють et Темнозорь sur scène (source metal-archives.com).

Kroda a été également membre du Pagan Front

SH

Eisenslav au temps de Лють

De plus Темнозорь est une référence en tant que groupe NSBM

Malgré leur prétendu apolitisme, les deux membres de Kroda n’hésitent pas à poser devant les drapeaux noir et rouge du parti néonazi « Secteur Droit ».

Kroda

Sur scène Kroda est toujours bien entouré Темнозорь et Graveland les deux groupes NSBM, groupes phares du Pagan-Front. Et d’autres groupes dont Sunwheel (la roue solaire autre terme pour désigner le soleil noir SS) et Молотx dont la calligraphie se fait en remplaçant les « o » par de « 8 » (« 88 » signifiant 2 fois la lettre H, soit HH = Heil Hitler).

frey faxi festival 3

Kolovorot

3-3 Graveland

Il s’agit de l’un des groupes cultes de la scène NSBM. Tellement culte que ce groupe polonais a été interdit de scène en Allemagne.

Le leader Rob Darken alias Robert Fudali alias Lord Wind tient régulièrement des déclarations en faveur de la suprématie de la « race aryenne », contre la « judéo-chrétienté », contre le métissage, contre les juifs et sur la prétendue existence d’un complot juif.

pagan front

vous remarquerez le soleil noir SS que porte le batteur sur la droite

Très actif au sein du Pagan Front, il a permis de rapprocher le mouvement skinhead néonazi de la scène black metal.

09-Graveland-Honor

Chose étonnante, malgré leur notoriété auprès des néo-nazis, Graveland est monté sur scène pour la première fois en 23 ans le 2 avril 2016 à Milan pour le « Hot Shower » un festival 100% NSBM avec Frangar, Goatmoon, Baise ma Hache, Leichenzug, White-Death et Sacrificia Mortuorum … que du beau monde, le tout organisé par les néonazis locaux qui a attiré des fans de toute l’Europe…

12115690_675144882623048_5479091673231125678_n

…Ci-dessous le ticket du concert et les préparatifs d’un fan français : un t-shirt de la section française de Misanthropic Division support du bataillon nazi Azov (insigne de la division SS Charlemagne encadrée par deux totenkopfs de la SS), un brassard SS pour faire stylé quand il tendra le bras durant le concert, et un peu de littérature au cas où il s’ennuierait entre deux bières.

ticket to hate

et si vous voulez savoir ce que cache la pièce de monaie posée sur le ticket : cliquez ici.

A noter qu’un contre festival a été organisé : le FUCK NSBM FEST!

3-4 Khors

Troisième groupe ukrainien, il se produit régulièrement sur scène avec Nokturnal Mortum, y compris lors des concerts de soutien au parti néo-nazi Secteur Droit, et ceux organisés par la marque néonazie de vêtements Sva-Stone. Les deux groupes se partagent un membre commun : le guitariste et chanteur Jurgis Kapinus.

affiche NM K

concert AZOV

pagan_fest_promo

Partageant l’affiche avec Темнозорь, une référence NSBM

Jurgis a même composé l’hymne du Ragnard Rock, pour vous dire le degré de confiance et de connivence qui existe avec les organisateurs du festival.

11986431_143222846039771_7112283142164928807_n

Jurgis posant avec le T-Shirt du festival. T-Shirt conçu par les graphistes de Norturnal Mortum dont il fait parti

3-5 Naer Mataron

Il s’agit du groupe de métal du député Giorgos Germenis, à la fois bassiste du groupe, coupable d’agression à tendance raciste, et numéro trois… du parti néonazi Aube Dorée.Konstantions Kallergis_Germenis 2

En 2012 il est arrété alors qu’il tente d’agresser le maire d’Athènes avec une arme à feu, et finit par frapper une fillette de 12 ans. S’en suit également son arrestation avec d’autres députés d’Aube dorée pour « participation à une organisation criminelle ».

Il fut également le bassiste du groupe de RAC StrossTrup et du groupe NSBM Der Sturmer.

der-sturmer+stross trupp

« Der Sturmer » fait référence à un journal antisémite, et W.A.R. est l’acronyme de White Aryan Race

Pour leur album Up From the ashes, la couverture reprend le tableau « Jupiter et Thétis » d’Ingres. Sur la tunique du Dieu aparait une frise constituée de svastikas, symbole grec classique mais qui avec les deux runes de la vie et de la mort sur le disque, runes que l’on retrouve dans la mythologie SS, ces symboles prennent évidement un tout autre sens d’une teinte beaucoup plus brune.

naermataron2

Extrait d’un titre de Naer Mataron :

Wolf of Ions

… You have returned for the revenge of the Hellenic Blood
You are the wolf, the son of the seashell
Destroy now, the Plague from the east,
Темнозорь The Jewish race …

traduction :
tu es de retour pour te venger du sang grec

tu es le loup, le fils de la coquille.
à toi de détruire la peste de l’orient
la race juive

De plus les disques de Naer Mataron sont vendus dans les locaux d’Aube dorée. Aube dorée produit également plusieurs groupes néo-nazis dont sont membres ses militants. Les pages facebook de NSBM grec font régulièrement de la publicité pour ce groupe.

Et certains voudrait nous faire croire que Naer Mataron est apolitique ?

3-6 D’autres ?

Il y a certainement d’autres groupes ayant des tendances fascistes dans ceux qui sont invités au Ragnard Rock, mais sans preuves évidentes, nous nous arrêterons là.

4 Le village des artisans et des maisons de disque :

La boutique pour nostalgiques de l’Occupation sur fond de pseudo-légendes scandinaves, Terre-Celtique est évidement de retour cette année.

En parallèle, il y aura les stands des groupes qui se produisent : T-shirt et vêtements, disques, patchs…

Y aura-t’il, les vieilles cassettes et vinyls où apparaissent croix gammées et autres symboles nazis ? Quelle type de propagande brune est autorisée ou interdite sur place ?

blood empire

type de produits trouvés sur le site internet de Blood Empire qui sera présent lors du festival. avec écusson de division SS

Y aura t’il encore cette année au camping, la joyeuse chorale de chants nazis.

En tout cas le coffret de 2 albums réunissant Graveland et Nokturnal Mortum sera en vente et également des hoodies avec le nom des deux groupes. Le rapprochement des deux groupes tend à démontrer la banalisation de l’extrème droite dans la scène Metal en Europe de l’Est.

coffret

Cela prouve que Nokturnal Mortum assume son positionnement à l’extrème droite et qu’il n’a jamais renié ses « erreurs de jeunesses » .

esprit crevera un jour

« l’esprit ne meurt jamais », mais de quel esprit parle t’on ? De l’esprit metal, musical ? Ou de l’esprit Folkish-néonazi que partage ces deux groupes ?

À noter que les auteurs de l’affiche sont également les créateurs de plusieurs pochettes d’album de Graveland ainsi que d’affiches concernant des concerts de groupes ultra-nationalistes et néo-nazis comme pour l’affiche suivante pour un festival à Varsovie en 2014 où se sont produits des groupes de RAC (rock nazi) comme le groupe français Lemovice.

aff RAC varsovie

Quelle conclusion ?

Graveland est toujours un groupe lié à la mouvance néo-nazie.

Nokturnal Mortum n’a jamais renié ses idéologies politiques, il le prouve en soutenant le parti néonazi Secteur Droit.

Idem pour Khors et Kroda.

Nokturnal Mortum et Khors collaborent avec les organisateurs du festival (vêtements sérigraphiés, hymne du festival, et peut être plus…)

Des objets en rapport avec l’idéologie nazie sont disponibles à la vente grace au stand de Terre-Celtique.

Les organisateurs censurent les commentaires sur facebook.

Les organisateurs mentent à la presse et à tout le monde quand ils affirment que Nokturnal Mortum n’est pas un groupe ayant une « aura » politique proche de partis et de milice néo-nazis.

Les organisateurs mentent à la presse et à tout le monde quand ils affirment que le festival n’a pas de caractère politique… la banalisation des idées d’extrême droite en mélangeant groupes apolitiques et groupes ouvertement politisés à l’extrême droite est un acte politique.

Les organisateurs mentent à la presse et à tout le monde quand ils affirment que les festivaliers ne viendront que pour la musique et non pour la politique. Ils admettent eux-mêmes au journal Le Progrès que 20% des réservations viennent de l’étranger. Il y a donc un interêt à venir à ce petit festival, et cet intêret est de voir des groupes interdits ou « pestiférés » de ce côté du continent.

De plus, comme il y a de groupes fascistes tous les soirs, le public facho sera là en permanence…              bonjour l’ambiance de merde!!

Pour aprofondir le caractère métapolitique de ce festival fasciste qui ne veut pas dire son nom, nous vous conseillons de lire l’article de carli Parisi sur le site Prochoix concernant les participants au Ragnard Rock et la mouvance Folkish : Festival « viking » ou pro-nazi ? de Carla Parisi

Article qui se conclue ainsi :

« Le Pagan Front a publié une série d’anthologies-manifeste qui, avec ses trois volumes (1999, 2003, 2007) définit ouvertement les bases du mouvement :

  • Le premier de ces disques a en partie officialisé le terme de « National Socialist Black Metal »

  • Le deuxième a précisé les intentions et les origines à travers l’article reproduit à l’intérieur (intitulé : the Pagan Front – Return of the Iron Reich of Black Metal)

  • Le troisième est accompagné d’une liste de « commandements » : « Fiers Nationaux-Socialistes, Contre toute influence judéo-chrétienne, Tolérance zéro pour les ennemis de notre race, Unissons-nous sous le vaisseau du svastika, et ainsi de suite, pour poser les fondements idéologico-politiques qui sont à la base de l’organisation et que les groupes affiliés supportent ».

La stratégie du mouvement païen Odaliste via le Pagan Front pour s’élargir est métapolitique. Il s’agit d’investir les domaines idéologiques et culturels (notamment la musique), en partant du « peuple », avant de pouvoir à terme influencer naturellement les sphères du pouvoir à présenter une élite blanche ultra-nationaliste. L’objectif n’est pas à priori politique, mais cherche à influencer le peuple pour un retour des valeurs polythéistes pré-chrétiennes.

Dans cette perspective, où les idées influencent les valeurs sur lesquelles se réfèrent la société, la diffusion de musique Folkish par Internet, la diffusion de supports enregistrés vynils, cassettes, dvd, compact disc, la création de jeu de rôle (Vikernes), le blogging (Vikernes), tout comme la tenue d’un Festival dans l’Ain, peut être un moyen d’approche et de diffusion d’idéaux néo-nazis auxquels beaucoup de ces groupes se réfèrent directement. Ce festival Folkish, surnommé naïvement « Festival Viking », représente un danger pour un public qui n’est pas informé, participe à propager des idéaux néo-nazis au grand public, et se traduit comme une démonstration de force des idéologues Odalistes.

Carla Parisi »

Nous vous conseillons egalement fortement de fouiller et de farfouiller sur le blog suivant :

Pour en finir avec la complaisance au sujet de la mouvance folkish : https://fuckfolkish.noblogs.org/

Alors que faire ? Comment riposter ?

L’association SOS Racisme a demandé au préfet de l’Ain d’interdire que des groupes « faisant l’apologie de crimes contre l’humanité et incitant à la haine raciale » se produisent au Ragnard Rock

Mais il y a d’autres moyens d’action que de demander à l’Etat d’intervenir.

  • faire tourner cet article démontrant que ce sont de vrais groupes fachos et qu’ils n’ont jamais fait leur mea-culpa.

  • Convaincre vos potes metalleux de boycotter ce festival, et de lui pourir sa réputation apolitique.

  • Intervenir sur les facebook des autres groupes invités au festival pour connaître leurs opinions de savoir qu’ils vont partager la scêne avec des facho, et vont de fait contribuer à la banalisation du racisme etc

  • faire pression auprès des habitants de Simandre-sur-Suran et de la mairie

  • et on vous laisse le plaisir de trouver tous les moyens possibles pour faire foirer ce festival de brown Metal.

La scène black Metal doit rester provocatrice et provocante, dérangeante, excentrique et repoussante pour les « coincés du derche » en costume cravate. Elle n’a que faire de dogmatismes politiques qui souhaitent encadrer le monde selon leur vision étroite et égoïste. Si le Black Metal existe, c’est bien pour faire chier aussi ce genre d’abrutis.

tshirt-against-nsbm